Liberté Classique et Dressage Equitable pour un cheval Polyvalent et sûr

pur sang arabe en dressage
Saï el Nedj et Yasmine

L' Equitation Autonome, c'est lui apprendre à évoluer "pour nous", avec la même aisance que si c'était "pour lui".

                                                                                           Yasmine Coissieux

 Le chemin de la connaissanceCes heures, ces jours, ces décennies (!) passées à étudier leur dressage, à ces chevaux. A se fixer des objectifs, plus ou moins justes, plus ou moins légitimes, plus ou moins accessibles. A gagner, à perdre, à se perdre, construire sur les échecs, se nourrir de quand ça fonctionne. A étudier les anciens Maîtres, avec acharnement et méthode. “Tous” les anciens Maîtres. A étudier les nouveaux Maîtres, et puis ceux qui sont modernes. A les regarder faire, les rencontrer. Et puis ces heures passées à les regarder vivre, les chevaux. A les faire vivre, à se réjouir du fait de leur oisiveté. Du fait que ce sont des chevaux. Juste comme ça.

Tout ça : observation.. technique.. connaissance.. essayer d'appliquer et de faire au mieux... chaque jour, de nouveau, tout ça pour comprendre et partager l'essentiel. L'échanger avec vous, cavaliers. L'échanger avec eux, les chevaux.

« Lui apprendre à être, avec nous sur son dos, aussi libre que lorsqu'il est libre, aussi déterminé que lorsqu'il est déterminé, aussi habile que lorsqu'il est habile. Mais pour nous, avec nous, suivant nos pensées, et sans danger. »

Tout ça pour ça, construire, ensemble, ce bonheur. Ce bonheur que l'on trouve là haut, sur son dos.

 

L' Equitation « Autonome »L'équitation autonome se suffit à elle même, elle n'exclut pas les médailles, mais sa quête est ailleurs. Elle ne contraint pas le cheval dans des attitudes surfaites mais lui indique le chemin de l'épanouissement physique et mental dans le respect de lui-même, et de son cavalier. L'équitation autonome ne puise pas sa légitimité dans des modes ou traditions, sa force est la pureté et la justesse de son expression dans le dressage du cheval. Quel qu'il soit.

L' Equitation Autonome, c'est lui apprendre à évoluer "pour nous", avec la même aisance que si c'était "pour lui".”

« Dresser, oui - exploiter... non! » : notre philosophie « Dressage Equitable »

"Beauté et justesse ne se mesureront jamais à une performance, elle est autre"

 

Le partage de bons moments avec notre cheval étant l'objectif majeur de notre pratique équestre, notre progression à ses côtés n'admet pas son exploitation unilatérale.

Nous attendons de lui respect et générosité, mais nous lui devons en retour justesse et bienveillance, dans la maîtrise de notre savoir-faire.

Son respect va de pair avec notre sécurité. Nous attendons de lui qu'il respecte notre (indispensable!) “leadership”, nos aides, les codes que nous lui inculquons. Il en résulte son contrôle par nous cavalier, meneur ou dresseur, et notre sécurité à ses côtés.

Notre justesse va de pair avec la connaissance des lois de la pratique équestre. Connaissance en hippologie, locomotion, éthologie, mécanique équestre, systèmes de l'apprentissage et notions de la psychologie du cheval en situation d'apprentissage, notre savoir-faire.

Notre bienveillance saura doser nos exigences et surtout, saura cueillir sa générosité sans l'exploiter au delà de ce qui est juste.

"Est équitable un dressage qui ne dénature pas le cheval, est équitable un objectif qui ne trahit pas la confiance qu'il nous accorde, est équitable une échéance qui ne fait pas souffrir le cheval, il conserve son intégrité physique et son amour-propre."

 

Ce qui a de l'importance, ce qui est beau, intéressant et louable, c'est la façon dont le cheval dressé accomplit son travail. La noblesse réside dans son regard, son épanouissement personnel à nos côtés, sa fierté d'être "notre cheval" et de nous satisfaire. Un cheval heureux au travail, c'est un cheval qui aime et estime son dresseur, son compagnon bipède. Le travail l'aide à grandir.

Est triviale toute exploitation du dressage au sens large qui, profitant de la volonté du cheval de nous satisfaire, l'abaisse et le rend triste, dégrade sa santé et sa confiance, l'utilise de façon unilatérale, ne prend pas en compte ses capacités, ses aptitudes propres, son besoin personnel. Le travail qui n'est pas juste nourrit ses angoisses et son mal-être.

 

"C'est pourquoi une simple épaule en dedans peut être mille fois plus belle qu'un piaffer forcé

C'est pourquoi un cheval qui franchit un obstacle peut sembler noble et serein ou soumis et craintif

C'est pourquoi beauté et justesse ne se mesureront jamais à une performance, elle est autre."

                                                                                                              Y.C

 

Liberté Classique